WebSeo
Et kinésithérapeutes? Orthophonistes, et tous les travailleurs de la santé qui vont effectuer...
WebSeo
2020-04-06 11:39:22
WebSeo logo

Blog

physiothérapie à la maison au moment du coronavirus

Parlez-en à l'association des physiothérapeutes italiens

Et kinésithérapeutes? Orthophonistes, et tous les travailleurs de la santé qui vont effectuer des traitements à la maison? D'après les informations arrivent par l'Association des physiothérapeutes italiens ces derniers jours dans le choix des services à fournir et à la contagion d'éviter « devrait être la priorité donnée à la réduction du risque de propagation du virus », et donc « il est juste d'envisager sérieusement de suspendre ou de reporter l'accès thérapeutique aux patients vulnérables à la plupart des risques ».
traitements non urgents devraient donc être reportées en effet passé avec les patients dans les centres où l'accès est désormais interdit aux opérateurs. Avec la performance à la maison, il ne va pas comme ça. A Rome il y a une protestation permanente par un groupe de professionnels qui demandent la suspension par l'ASL ou au moins une partie de la coopérative qui est propriétaire. Jusqu'à présent, il y a eu un rebond de la responsabilité, mais personne n'a eu le courage de prendre la responsabilité d'arrêter les traitements non essentiels il va sans aucune autre limitation que celle des thérapeutes physiques individuels qui décident de autosospendersi perdre de l'argent, et très souvent 'engagement.
La protestation des physiothérapeutes romains est le même que de nombreux opérateurs comme il ressort des paroles de Vincenzo Torrisi, représentant régional des ordres provinciaux TSRM PSTRP Région de Sicile: « C « est un problème qui touche un large éventail de professionnels la santé, y compris les physiothérapeutes, orthophonistes, techniciens en réadaptation psychiatrique, les thérapeutes neuro psychomoteur de développement, orthoptistes qui, ensemble, par les représentants des commissions de Albo, représentés à notre coordination de l'absence d'orientation spécifique en termes de la prévention, le confinement et Covid-2019 épidémiologique gestion des urgences dans les soins à domicile, aussi, compte tenu des dernières dispositions du décret du Premier ministre du 09.03.2020 ».
« En fait, ce déficit - a écrit dans une note Torrisi - il a révélé à la fois par des documents gouvernementaux de celles produites par les directions de la santé de la santé du Service régional de la santé et des installations accréditées, malgré le type de service il est très représenté dans la région. Il convient de noter que la remise en état de la maison, à condition que les deux ADI et par les anciens centres de réadaptation de l'article 26, concerne un établissement de soins qui nécessite des indications spécifiques caractérisées par des membres de la famille professionnelle en étroite collaboration avec le patient et, inévitablement, faisant partie de la famille.
Dans certains cas, il vous semble ajouter aussi le manque ou l'allocation insuffisante des équipements de protection individuelle, pour assurer à la fois professionnels et les patients et les membres de la famille. Il semble donc utile de fournir les éléments suivants de contribution supplémentaire qui a proposé des mesures à prendre au milieu familial. Dans le cas du traitement à la maison, en l'absence de références spécifiques et des indications normatives ou des procédures spéciales dédiées, il est à espérer que, en plus des indications générales déjà produites, ce qui suit peut également être donné:
- Faire la réévaluation des prises de charge assurant la maison seulement pour allumé les patients chez lesquels la chirurgie ne peut pas être effectuée par un soignant correctement formé (par exemple le triage téléphonique et les contacts avec le soignant.) et pour lesquels les services se trouvent pas et reportables pas renoncé. Des procédures similaires doivent être adoptées pour les nouveaux repris.
- Assurer au triage téléphonique la présence ou de l'absence parmi les membres de la famille des symptômes spécifiques (troubles respiratoires, toux, fièvre supérieure à 37,5 °, et des symptômes similaires à la grippe). En présence de ces symptômes, recommande fortement de rester à son domicile en limitant les contacts sociaux maximum et en cas de persistance communiquer contact avec le médecin généraliste (ou pédiatre libre choix) et les pointeurs fournissant ASP à ce sujet.
- Vérifier le triage et les soins à domicile si quelqu'un accède à présent a été récemment dans ce qu'on appelle des « zones rouges » des régions les plus touchées ou a eu des contacts avec des personnes de ces zones et dans ce cas, la personne à contacter MMG / PLS et l'ASP fourniront des indications sur ce point.
- Alors que l'accès en maison d'utiliser des équipements de protection et des procédures en matière d'hygiène des mains et des environnements, dell'apposita des gants jetables et un masque de protection.
- sauf dans les cas non reportables et l'accès indérogeables, éviter à l'adresse des patients en isolement à la maison ou vivre avec des gens dans l'isolement à la maison. Les mêmes difficultés couvrent également les doyens de consultation externe des FKT et des activités ambulatoires et semi-structures de l'art antérieur. 26, les cliniques et les cabinets privés; En fait, alors que tous les services de consultation externe des organismes de santé publique ont suspendu les activités externes, sous réserve de la courte performance et ces centres d'urgence, fonctionnent normalement et ouvert au public, avec la probabilité d'une augmentation de travail pour répondre aux prestations de santé non payés par ASP régional. Pour ces services de consultations externes, ce serait une région circulaire qui leur garantit le même genre d'organisation des établissements publics.

ARTICLES CONNEXES